Chauffage et chaudière : les interdictions pour 2022

Chauffage et chaudière : les interdictions pour 2022

En France, et d’ailleurs, partout dans le monde, la transition écologique devient un impératif. Plus d’un pays s’est fixé comme objectif de baisser leur consommation d’énergies fossiles de manière exponentielle. En effet, on cherche à promouvoir les énergies renouvelables pour préserver ce qui nous reste, c’est-à-dire les ressources de notre planète.

Dans cette optique, l’Hexagone se positionne et adopte ses mesures. Dès le 1er juillet 2022, elle condamne l’installation de chaudières fioul. Il ne sera plus possible d’installer ces systèmes de chauffage, et ce, même pour un remplacement. Seul leur entretien sera cautionné. Autre mesure : l’interdiction d’installer un système de chauffage au gaz pour les nouvelles constructions. Cela prendra finalement effet pour cette année 2022. Néanmoins, les bâtiments « anciens » ne sont pas encore concernés par cette mesure. Le point dans cet article.

La chaudière fioul : un chauffage qui n’est plus d’actualité ?

À l’origine, l’interdiction d’installer des chaudières au fioul aurait dû prendre effet dès janvier 2022. Cependant, la mise en application de la mesure a été repoussée en juillet 2022. Dans un communiqué du ministère de la transition écologique, cette décision rentre dans les mesures du décret paru le 6 janvier 2022 dans le Journal Officiel. Celle-ci affirme que l’installation ou le remplacement d’un système de chauffage ou de production d’ECS (eau chaude sanitaire) se fera dans le respect d’une limite d’émissions de gaz à effet de serre de 300 g de CO2eq / kWh. Ce plafond exclut ainsi l’installation de système neuf utilisant le fioul comme combustible.

Précisons tout de même que cette loi d’interdiction se cantonne aux nouvelles installations, dans le neuf et dans le remplacement. Ceux qui disposent déjà d’un chauffage avec une chaudière au fioul peuvent la conserver tant qu’elle est fonctionnelle. Leur propriétaire devra toutefois en assurer l’entretien sous réserve d’une obligation de  remplacement. Pour éviter de passer par cette case, pensez donc à faire appel aux services d’un de nos professionnels chauffagistes. Nous disposons du savoir-faire nécessaire pour pérenniser votre installation actuelle.

Par contre, il faudra d’ores et déjà se préparer parce qu’on voit déjà se profiler l’interdiction définitive de l’usage de la chaudière au fioul d’ici 2028. Ces prédispositions concernent tant le modèle standard qu’à condensation.  

Dès lors, par quoi remplacer ce type de chaudière étiquetée « polluante » ? Le choix est multiple : la chaudière biomasse, la PAC, le chauffage électrique et le meilleur choix, la chaudière gaz à condensation THPE (à très haute performance énergétique).

Le chauffage au gaz : également concerné par des interdictions !

Pour la ministre de la transition écologique, Barbara Pompili, le chauffage au gaz devait tirer sa révérence pour l’été 2021. Cependant, le cours des événements en a décidé autrement.

Ainsi, que dire de l’état actuel des choses ?

La ministre Barbara Pompili avait créé des émules avec ses déclarations sur la fin du chauffage au gaz dans le cadre de la RE2020 (réglementation énergétique). Elle avait étayé son annonce en affirmant qu’il était temps d’arrêter de favoriser le gaz étant donné qu’il s’agit d’une énergie émettant des gaz à effet de serre. On rappelle que cela est contraire aux principes de la transition écologique. Ainsi, dans le but de tirer un trait sur cette énergie fossile, la ministre de la transition écologique avait affirmé que cette disposition sera éventuellement appliquée et suivie d’effets définitifs.

Dans le concret, pour 2022, l’installation de chaudière gaz pour des constructions de maison individuelle ne sera plus possible. Pour les bâtiments collectifs, cette réforme sera normalement appliquée horizon 2025. L’idée est de voir le chauffage gaz disparaître du marché d’ici 2050. Par contre, soulignons qu’il sera tout de même possible d’installer ce système de chauffage dans les maisons « anciennes ».

En résumé…

On peut en conclure que le fioul est voué à disparaitre très bientôt de l’univers du chauffage. Pour ce qui est du gaz, il faudra que les mesures s’affinent et se confirment. Si vous souhaitez équiper votre logement d’une chaudière à gaz, optez pour une option rentable, pérenne et performante : le modèle gaz à condensation THPE (à très haute performance énergétique). Il s’agit de l’équipement le moins polluant, qui offre d’ailleurs un meilleur rendement énergétique. Si vous habitez Moulins, vous pouvez nous contacter. Nous proposons le matériel et l’installation.